Le président de la République a reçu ce jeudi tous les leaders patronaux et syndicaux sauf celui de la CFDT. Il y aura une négociation sur la formation, leur a-t-il promis.

, Emmanuel Macron, a lancé le second train de réformes sociales, sur l’assurance-chômage, la formation et l’apprentissage, en recevant un à un les leaders syndicaux et patronaux. C’est Force ouvrière qui a ouvert le bal ce jeudi et la CFDT, reçue la première le 23 mai, qui le fermera vendredi matin. ont confirmé que le premier sujet sur lequel l’exécutif a prévu de plancher – l’apprentissage – est le moins polémique.