Alors que le rapport Villani, qui vise à “donner un sens à l’intelligence artificielle”, est rendu ce soir au gouvernement, France Stratégie esquisse l’impact qu’aurait l’IA dans la transformation du monde du travail. En prenant exemple sur trois secteurs (banque de détail, santé et transports), le rapport veut montrer que si l’IA peut permettre de travailler mieux et plus efficacement, elle peut aussi, dans certains cas, s’avérer néfaste pour les collaborateurs.

Plusieurs fois, le gouvernement a répété sa volonté de faire du développement de l’intelligence artificielle une priorité. En témoigne la surmédiatisation de Cédric Villani, le mathématicien, député et proche d’Emmanuel Macron qui prône les bienfaits des mathématiques et qui rend ce jour, un rapport sur le sujet. Cet ensemble de technologies, déjà fortement présent, est amené à être déployé dans de nombreux secteurs et dans notre quotidien. Force est de constater que, si l’IA aura un impact sur nos façons de nous déplacer ou de communiquer, elle en aura aussi sur nos manières de travailler. À côté des opportunités que ces avancées technologiques vont créer, il y aura de nombreux risques.