Le régulateur bancaire a infligé une sanction de 2 millions d’euros à la caisse régionale Atlantique Vendée du Crédit Agricole pour des manquements dans la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

10 millions d’euros pour BNP Paribas, en juin dernier, un demi-million d’euros pour la Banque Populaire Côte d’Azur, en janvier 2013, ou 5 millions d’euros à l’encontre de Generali Vie en juillet 2015 : la commission des sanctions de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) enchaîne les procédures à l’encontre des établissements financiers qui ne mettent pas correctement en place le dispositif de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT).