Crédit Agricole a obtenu gain de cause dans son litige l’opposant aux services fiscaux concernant la déductibilité d’une charge de plus de 2 milliards d’euros à l’occasion de la cession d’Emporiki.