Le terme reste méconnu pour 83 % des Français.
Mais les consommateurs plébiscitent déjà ces nouveaux services financiers.

Un inconnu nommé « fintech ». Alors que les jeunes pousses alliant nouvelles technologies et expertise financière inquiètent ou stimulent au plus haut niveau les dirigeants des banques, le néologisme utilisé pour caractériser ces nouveaux acteurs reste très largement méconnu des Français. Selon un sondage Harris Interactive pour Deloitte (réalisé auprès d’un échantillon de 2.000 personnes), 83 % des 18-70 ans ne savent pas ce que ce terme recouvre…

Pour accéder à l’article intégral, cliquez ici.