PARIS, 12 juin (Reuters) – Les banques françaises redoutent qu’un accord sur de nouvelles règles prudentielles internationales, dites de « Bâle 4 », ne soit trouvé sur des bases qui leur soient défavorables, a déclaré lundi une source du secteur français.

Pour accéder à l’article intégral, cliquez ici.