LES TROIS-QUART POINTENT UN ALOURDISSEMENT DE LEUR CHARGE DE TRAVAIL. ET ILS SONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX À SE DIRE INQUIETS POUR LEUR EMPLOI, SELON UNE ÉTUDE.

Alourdissement de la charge de travail, manque accru de temps et de moyens, inquiétude sur l’emploi…Pour les salariés des banques, leurs conditions de travail continuent de se dégrader, souligne une étude réalisée par un collectif universitaire sur les risques psychosociaux, le stress et la souffrance au travail(*) pour le Syndicat national des banques SNB/CFE-CGC . «Après une légère amélioration en 2014, la situation revient donc à son niveau de 2011, période d’après «crise financière» au cours de laquelle la pression importante avait et exercée sur les salariés pour rétablir plus vite les résultats des entreprises touchées par la crise», note Régis Dos Santos, président national du SNB/CFE-CGC.