Dès mai 2018, le Règlement européen sur la protection des données renforcera les droits des personnes concernant leurs données personnelles. Dans le monde de l’entreprise, les Ressources humaines devront prendre leurs dispositions afin de veiller au respect de la nouvelle réglementation vis-à-vis de leurs salariés. Pour le Lab RH et le syndicat des encadrants CFE-CGC, si le RGPD est déjà complet, des problématiques d’ordre éthique ont été oubliées. Ils publient une charte pour y pallier.

« Les usages du numérique évoluent plus vite que l’action du législateur. Si on ne traite pas de l’éthique aujourd’hui, il y aura des dérives dans le monde du travail », prévient Jérémy Lamri, co-fondateur du Lab RH. L’association, qui regroupe des startups du secteur de l’emploi et des RH, a présenté ce mercredi 31 janvier, la première version d’une charte “Éthique et Numérique RH”. L’initiative, qui a été lancée par la CFE-CGC, syndicat majoritaire chez les cadres, arrive dans un contexte où la question des données personnelles est au cœur de l’actualité.