LONDRES, 24 novembre (Reuters) – L’instance de direction du comité de Bâle, qui regroupe les organes de supervision du secteur bancaire à travers le monde, a annoncé vendredi la tenue d’une conférence de presse le 7 décembre, ce qui pourrait être le signe annonciateur d’un accord sur de nouvelles règles prudentielles après de longues négociations.

La France a été jusqu’à présent le principal obstacle à l’adoption de ces nouvelles règles dites “Bâle III”, qui pourraient contraindre certaines banques à renforcer encore leurs fonds propres pour éviter de nouvelles crises financières, et des sources proches des négociations ont dit que l’instance de direction du comité de Bâle ne se réunirait pas tant qu’un accord n’aurait pas été conclu de manière informelle.